Lecture

Longtemps, j’ai rêvé d’elle – Thierry Cohen

18 septembre 2015

Voilà un petit moment que je n’ai pas rédigé dans la rubrique « lecture ». Cet été, la lecture ne faisait pas partie de mes priorités et j’ai mis du temps à me plonger dans le livre de Thierry Cohen « Longtemps, j’ai rêvé d’elle ». Mais le froid revient et de fait les soirées sous la couette au chaud avec un bon bouquin reviennent donc la rubrique « lecture » devrait s’étoffer un peu plus.

longtemps-jai-reve-delle-cohen-thierry

Longtemps, j’ai rêvé d’elle – 7,90 €

Le résumé :

À mon ultime lectrice,
Penses-tu qu’un homme puisse tomber amoureux d’une femme qui n’existe que dans ses rêves ? Crois-tu possible que cette femme veille sur lui, l’accompagne, le guide et un jour lui apparaisse dans la vraie vie ?
Voudras-tu encore m’écouter quand je t’aurai dit que je suis cet homme et que, cette femme, c’est toi ? Que ton âme et mon âme étant issues d’une même étincelle, nous n’avons pas d’autre choix que de nous aimer ?
Je dispose seulement de mes mots pour te convaincre qu’il ne s’agit pas du délire d’un écrivain en veine de romantisme. Alors, je vais raconter l’histoire de ma vie, qui est aussi, en partie, l’histoire de la tienne.
Je vais l’écrire comme s’il s’agissait d’un roman.
Le roman que tu attendais.

C’est une histoire d’amour entre un homme et une femme rongés par la solitude. Lui, parce qu’il attend de rencontrer le véritable amour. Elle, parce que les hommes l’ont toujours déçue.
C’est une histoire d’amour entre un auteur et une lectrice qui se rencontrent dans une librairie, autour d’un roman. Pour s’aimer, il leur faudra tomber les masques et oublier leur peur.

Mon avis :

J’avoue le résumé ne m’a pas donné trop envie de lire ce livre. Je ne l’ai pas acheté, on me l’a offert. Le résumé fait présager une histoire d’amour fleur bleue, pas très rigolote. J’aime les histoires romantiques mais à la sauce Bridget Jones. Je me suis quand même lancée dans la lecture de ce livre et mon avis, une fois le livre refermé, est mitigé. J’ai bien aimé l’histoire qui avait un côté un peu mystique, un peu l’après au delà mais je trouve le livre long et parfois un peu ennuyeux. Il n’y a guère de rebondissements à part dans les dernières pages. Par contre, il y a des thèmes aborder que j’ai adoré notamment :

  • Le libraire M. Hillel Edimberg qui est un marieur. Il marie les êtres et les livres. « Si la plupart des êtres cherchent leur âme jumelle, je suis persuadé qu’ils sont également en quête du roman qui leur est destiné, celui qui leur révélera une vérité sans laquelle ils ne pourront jamais comprendre le sens de leur marche à travers les années. L’oeuvre de leur vie, leur roman lumière. » J’aime beaucoup cette idée à une époque où les personnes se donnent des challenges pour lire le plus de livres possibles, peut-être y trouvent-ils du plaisir mais ce n’est pas ma conception de la lecture.
  • La théorie des âmes jumelles. « Des êtres naissent d’une même étincelle, lors de la séparation, chacun imprime en lui l’image de l’autre. Cette image est inscrite au plus profond de nous. Et, le jour de la rencontre, nous nous reconnaissons. » Je trouve cette théorie assez poétique et un brin romantique. Je trouve l’idée peut-être trop enrobée de romance dans ce livre.

Si vous aimez les belles histoires d’amour, je vous conseille ce livre, cependant l’action n’est pas vraiment présente au risque de s’ennuyer un petit peu. Le libraire à conseiller ce livre en ayant pour références Musso et Lévy mais hélas Thierry Cohen, pour ce livre en tout cas, ne s’en rapproche pas entièrement. Je pense que je tenterai un nouveau livre de cet auteur car je suis mitigée et curieuse.

Longtemps, j’ai rêvé d’elle – 7,90 €

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire